Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Ainsi parla le Soldat du Peuple, Mzee Laurent Désiré Kabila: «Ce regime, nous l’avions congédié à jamais»

Par Antoine Roger Lokongo, 30.03.2004

La République Démocratique du Congo a été déjà détruite dans tout son comble par un regime kléptocrate, entretenu par des superpuissances bien connues pendant 37 ans durant. Ces dernières ont fermé les yeux sur crimes contre l’humanité, les pillages, les massacres et les detournements systematiques et institutionalisés, bref toutes les anti-valeurs érigées avec toute impunité que l’on peut évoquer sous le soleil, parceque Mobutu incarnait leurs intérêts stratégiques.

Preuve? Transparency International vient de publier une liste des anciens chefs d’état kléptocrates dans laquelle l’Aigle de Kawele occupe la deuxième place - après Suharto, l’ancien dictateur de l’Indonésie - Mobutu et les siens ayant détourné pas moins de 8 milliards de dollars pendant leur règne.

En chassant Mobutu du pouvoir, Mzee Kabila s’est fixé comme objectif la restoration d’un pouvoir totalement populaire en passant par le démantélement total et intégral d’un système gabégiste et compradore, vieux de 37 ans, y compris le changement des mentalités sagement corrompues par Mobutu pour faire asseoir son pouvoir.

C’est dans ce sens qu’il faut comprendre sa déclaration absolue: «Ce regime, nous l’avions congédié à jamais». La suite des événement du week–end dernier (référence à l’Opération “Pentecôte” monté par Jean Pierre Bemba, l’héritier de Mobutu – selon la CNN) donne enfin raison à Mzee Laurent Désiré Kabila.

S’il s’avère que ce sont Bemba et les Mobutistes qui sont les cervaux moteurs de l’Opération “Pentecôte”, qui a échoué grace à une armée loyaliste qui fait de plus en plus preuve d’éfficacité dépuis l’assssinat combien ignoble de Mzee Laurent Désiré Kabila, alors, nous nous permettons de dire que les fameux inciviques, térroristes et vestiges du regime Mobutiste (MLC à en croire la CNN) sont définitivement aux abois, en dépit de tous ces combats d’arrière garde. S’ils voulaient tout simplement «tester la profondeur des eaux du fleuve Congo», c’est-à-dire la force de frappe des forces armées loyalistes, ils ont eu affaire à des hommes aguérris par l’agression nous imposée par la coalition Anglo-américano-rwando-ougando-burundaise et ses hommes de pailles Congolais.

Point de triomphalisme de notre part. Le Chef de l’État, le Général Major Joseph Kabila, dans une adresse télévisée à la nation n’a-t-il pas appelé la population à la vigilance et ne l’a –t-il pas invitée à aider les forces de l’ordre dans leur tâche? Car entre le passé qui nous échappe mais que nous ne devons jamais oublier, et l’avenir qui nous est toujours incertain, il y a le present ou chacun de nous doit assumer ses devoirs. Il nous faut donc une vigilence tous azimuts!

On ne sait pas encore quel gros paquet les fameux inciviques, térroristes et vestiges du regime Mobutiste (MLC à en croire la CNN) ont sous leurs manches, ni ce que Kagame et Museveni, tous deux laquins des superpuissances bien connues et leurs RCD, RCD/N, UPC, FAPC… planifient à l’est de notre pays.Un enquête officielle devra d’ici peu determiner de quel coin du monde sont venus les terroristes, qui ont échoué dans leur funeste tentative de tordre la transition et de renverser les institutions mises en place et empêcher par conséquent la tenue des elections - ce que le peuple Congolais ne peut jamais tolérer, en dépit du fait que l’Opération “Pentecôte” n’est pas tout simplement un simple couac de la transition. Nous sommes conviancus que tout un peuple ne sera jamais pris définitivement en otage par la seule la volonté d’une poignée de terroristes.

Mais la question que l’on se pose pour le moment c’est la suivante: «A supposer que l’Opération “Pentecôte” avait reussi, les nationalistes auraient-ils payer un prix lourd, la plus part d’eux allaient-ils peut être connaitre le même sort que «les pendus de la Pentecôte» de1965,dont Évariste Kimba et tant d’autres?»
C’est ainsi que la Deuxième République fut inaugurée dans la repression par les escadrons de la mort qui prendront des noms diverses des années plus tard, tels que les fameux hiboux, les gardes civiles, les DSP…que sais-encore?
Heureusement, «Ce regime, nous l’avions congédié à jamais».
C’est ce que les urnes vont et doivent d’ici peut confirmer.