Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Le Congo, tel un champ de maïs où chacun brandit sa barbe?

Par A.R. Lokongo, 25.05. 2004

Voici ce qu’on enttend les Mobutistes et les aigris du Kabilisme nous dire à la longueur des journées: «Oh, c’est Kabila qui nous a améné tous ces problèmes, Oh, c’est Kabila qui est venu avec les Rwandais.»
Seul Kabila qui, dépuis la neutralisation de Patrice Lumumba, a pu définir les problèmes auxquels le Congo est confronté clairement en apportant des solutions concrètes.
«Nous avons des problèmes parceque nous avons ce que les autres n’ont pas et ils ne nous laisserons jamais en repos. Nous devons donc rester unis sans fissure, compter sur nos propres efforts et nos propres forces pour créer des conditions de vies meilleurs, sans compter avec les hommes de paille des intérêts étrangers qui ont plongé ce pays dans le marasme dans tous les sens,» répétait-il.

Bien sur, les Rwandais et les Ougandais nous ont aidé à chasser Mobutu, mais les Angolais et les Zimbabwéens nous ont aussi aidé en 1997 et ont fait le plus gros du travail, plus que les Rwandais et les Ougandais, après la prise de Kisangani. Nonobstant cette aide du Rwando-Ougandaise, si ma maison brule et que mon voisin vient m’aider à eteindre le feu, ma maison ne devient pas sa maison par le seul fait qu’il est venu m’aider à eteindre le feu. Le fait de m’aider ne lui octroie aucun droit de s’approprier ma maison. Mais Museveni et Kagame plus coriaces que jamais, combinant avidité aux ambitions hégémoniques, se sont fait utilisés par les États-Unis et la Grande Bretagne pour attaquer, agresser, envahir et piller le Congo et perpetrant un génocide de plus de 5 millions de Congolais.

NOUS LES OUBLIERONS JAMAIS, TOUS SES CONGOLAIS QUI SONT TOMBES SOUS L’EPEE DES AGRESSEURS ET CEUX QUI PLOIENT ENCORE SOUS LEURS BOTTES.

L’aventure de Museveni et de Kagame touche à sa fin à la suite d’une résistance populaire au Congo tous azimut, au sacrifice suprême de Mzee Laurent Désiré Kabila et le soutien de nos alliés.

Mais qu’elle est le profil du Congo aujourd’hui après le départ inopiné de Mzee Laurent Désiré Kabila? C’est un Congo qui ressemble à un champ de maïs où chacun brandit sa barbe – un royaume des combinards. On ne peut pas revoquer les ministres mobutisés. Pendant la transition, on signe des contrats avec les multinationales occidentales à l’aveuglette, des contrats allant de 38 ans, et parfois une seule firme Canadiènne peut s’octroyer 41 licences d'exploration des minerais à la fois. Qui vend le Congo?. William Swing se comporte comme le pro-consul du Congo. La corruption bat son plein. Les victimes de l’agression sont les laissés pour compte. L’armée est sollicitée par toutes les puissances occidentales pour «assurer sa formation» - Ah oui, le Congo est bel et bien «une zone de libre échange» comme à l’époque de l’État Indépendant du Congo.

Les criminels d’hier, aujourd’hui au pouvoir sont bien rassurés de leur impunité.

A Kinshasa où on se dispute les postes sur base des appartenances éthniques (Katangais PPRD contre Maï-Maï, Rwando-Congolais contre Congolo-Congolais), tout va comme si les troupes d’occupation ne sont pas encore sur notre territoire. La reunification nationale demeure encore une leurre car les seigneurs de guerre du RCD et du MLC peuvent imposer leur volonté dans le choix des gouverneurs, des ambassadeurs et des chefs des régions militaires. Est-ce que Mzee Kabila a prôné le féderalisme?

Si les morts ne sont pas morts, alors Lumumba, Mulele et Kabila doivent considerer ce qui se passe au Congo maintenant comme une comédie! Alors c’est pour quand la fin de cette comédie? Attention! Au Congo il ne manque pas de nationalistes révolutionaires. L’avenir seul nous le dira!