Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Le RCD - ex–mouvement rebelle soutenu par Kigali - vient encore de tuer à Bukavu : 20 morts* de trop à porter sur son compte déjà long

Par Muller Ruhimbika, le 29 mai 2004

Le RCD a d’abord refusé de dénoncer les actes criminels du Colonel Jules Mutebutsi, l’un de ses officiers dont la loyauté flotte impunément entre deux Etats, la RD Congo et le Rwanda. Et pour cause : en février dernier, le RCD a donné l’ordre au même Mutebutsi de tirer sur son Chef hiérarchique, le Général Nabyolwa - insubordination armée qui a valu au soldat d’être suspendu par Kinshasa. Nonobstant, le RCD a laissé l’officier mutin s’approprier tout un quartier de Bukavu, aux mépris des règles de discipline militaire les plus élémentaires. Or, en principe, aucun Etat au monde ne doit tolérer l’existence d’une armée parallèle à son armée nationale. Le Colonel Mutebutsi constituait donc une bombe à retardement pour la sécurité publique. Mais pour le RCD, cette stratégie est la bonne car elle maintient une tension ethnique au Kivu – ce qui pourra justifier le retour du Rwanda.
Le Vice-Président Me Azarias RUBERWA, chargé de la Défense et de la Politique & Sécurité de la RD Congo, de passage justement à Bujumbura ce jour-là, n’a pas cru devoir faire un saut à Bukavu pris sous les tirs, pour calmer le feu ou au moins encourager les troupes gouvernementales face aux militaires insurgés. Comment aurait-il pu d’ailleurs le faire, si l’on sait qu’il a lui-même demandé à son officier Mutebutsi de tirer sur le Général Nabyolwa !
Rappelons 2 faits notoires : en février 2002, c’est le même officier Mutebutsi que le Chef du RCD avait envoyé au Sud-Kivu pour éliminer le Général patriote P. Masunzu ; en avril 2004, il y a un mois de cela, c’est le même Azarias RUBERWA qui a publiquement soutenu les menaces du Général-Président Paul KAGAME d’agresser à nouveau notre pays…
Les FRF demandent : le RCD est-il ou non partie du Gouvernement de Transition ? Son Chef, Azarias RUBERWA, peut-il rester aux commandes de l’Etat congolais s’il ne désavoue pas définitivement son ex-parrain le Rwanda ?

Les FRF demandent instamment aux populations congolaises, notamment au Kivu, de ne pas retomber dans le piège identitaire. Le contentieux ethnique qui divise depuis longtemps les populations kivutiennes devra se régler durablement entre Congolais, sans ingérence étrangère.
Les FRF demandent instamment aux Banyamulenge favorables au RCD de ne plus se laisser instrumentaliser par ses mauvais bergers et de comptabiliser enfin les morts et les souffrances occasionnés par la rébellion RCD adossée à Kigali.
Les FRF incriminent totalement le RCD et son Président Me Azarias Ruberwa, ainsi que le Colonel Jules Mutebutsi son bras armé, pour les morts injustifiables de Bukavu.

Pour les Forces Républicaines Fédéralistes
FRF
M. RUHIMBIKA

Siège social : Minembwe
e-mail : appetro@yahoo.fr

appetro@yahoo.fr

* à l’heure où nous rédigeons ce communiqué, nous n’avons pas encore le bilan total de cette folie meurtrière de Bukavu.