Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Les Banyamulenge n'ont pas besoin de criminels pour être proteges!


Par Enock RUBERANGABO SEBINEZA
Député et Président de la communauté Shikama Banyamulenge
Kinshasa , le 02 / 06 /04

Depuis une semaine des éléments armés dirigés par les officiers issus du RCD/GOMA sèment la mort au Sud-Kivu .Nous adressons nos condoléances aux familles qui ont perdu les leurs dans une guerre insensée .
Nous tenons à fixer l'opinion sur les motivations de ces criminels qui tentent désespérément de chercher une justifications à leur crime . Les BANYAMULENGE rejettent et condamnent énergiquement cette stratégie inspirée par Kigali .
Les deux Messieurs , qui sont ils ?

Jules Mutebutsi est un criminel de longue date que le Rwanda a utilisé pour tuer ses propres frères à Minembwe 2002. Il y a été chassé à deux reprises par le Général patriote P .Masunzu avant d'être relayé par 8000 militaires de l'APR qui s'y sont retirés six mois plus tard après une perte cuisante ( environ un millier de morts). Le même Mutebutsi sera chargé par ses chefs, au vu et au su du RCD et son Chef Azarias Ruberwa, pour éliminer son cdt Région militaire , le Général Nabiolwa Prospère et ainsi créer un chaos, provoquer des conflits ethniques comme dans l'Ituri et ainsi compromettre la Transition. Cela explique d'ailleurs l'empressement du RCD à démissionner des institutions en Février dernier et de traiter l'Etat congolais de voyou .
C'est le même Mutebutsi qui provoquera les affrontements du 26/ 05/ 04. Evidemment l'un des objectifs ayant été atteint par les massacres provoqués par lui même et exécutés par certains éléments de la région militaire.

Nkunda Laurent , munyarwanda de Rutchuru et non un munyamulenge, il est connu dans les massacres de Kisangani en Mai 2001 et traîne derrière lui un mandat international comme criminel. Certains de ses proches affirment que ses agitations criminelles seraient consécutives à son passé psychopathologique connu dans son enfance.
Les deux ont en commun d'avoir la mission, avec le groupe de l'ancien Gouverneur du Sud-Kivu Chiribanya Xavier, de déstabiliser le Congo à partir de l'Est en inventant des stratégies de chaos dont l'exacerbation des conflits ethniques du Kivu qu'ils transforment en causes d'une guerre pourtant commanditée par le Rwanda.
Certains éléments de la 10 eme région militaires se sont rendus coupables des exactions graves et ciblées contre les Banyamulenge en tuant 16 personnes (des femmes et enfants ) et en blessant 20 autres , lesquels massacres que les criminels tentent désespèrement de faire accréditer dans certains médias comme motivation de leurs guerres . Par conséquent ces militaires de la 10 ème région contribuent consciemment à aider Laurent Nkunda à créer les causes de sa guerre et sont donc, consciemment ou inconsciemment , leurs alliés stratégiques.

Les Banyamulenge au Sud-Kivu n'ont pas besoin de ces criminels pour leur défense et trouveront leur protections dans les lois de la République au même titre que leurs compatriotes. Le RCD et son chef Azarias Ruberwa sont les seuls responsables des massacres opérés par les hommes en uniformes à Bukavu et doivent répondre devant la Justice .
Nous demandons au Vice-Président Azarias Ruberwa de condamner et de dénoncer publiquement les ennemis de la République , en l'occurrence le régime de Kigali,dans le cas contraire les Banyamulenge patriotes dans leur majorité exigent sa démission pour haute trahison comme Vice-Président de la République pour des raisons suivantes :
- Avoir entretenu la conspiration d'un pays étranger en vue de la déstabilisation du Congo ( Constitution de Transition , art 84 ) .
- Avoir provoqué des conflits à soubassements ethniques et qui ont coûté la vie aux innocents dans la ville de BUKAVU .

Nous demandons au RCD/Goma de procéder à son remplacement pour permettre la transition de continuer sans heurts .
Nous demandons au Gouvernement de prendre ses responsabilités enfin de chasser cette bande des criminels et de sécuriser les populations de l'Est longtemps martyrisées par plusieurs années de guerre . Une enquête doit être diligentée par le Gouvernement enfin de dégager les responsabilités au sujet des civils tués par Mutebutsi et des massacres des civiles exécutés à cause de leur appartenance ethnique .
Nous demandons aux compatriotes congolais et ceux du Sud-Kivu en particulier ne pas céder et tomber dans le piège tendu pour diviser et enfin dominer. C'est ensemble et non en dispersion que toutes les communautés barreront la route aux banditisme d'Etat orchestré par nos voisins de l'Est.