Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Le colonel Patrick Masunzu, dirigeant de la résistance des Banyamulenge à Minembwe contre l’occupation rwandaise, parle sur la radio à Kinshasa

Léonard Kasimba, 8 juin 2004

Le journal L’Avenir vient de confirmer que le colonel patriote Patrick Masunzu est intervenu sur une radio émettant de Kinshasa. Le colonel Patrick Masunzu se trouve sur les collines à Minembwe au Sud Kivu, d’où il organise depuis des années la résistance de la majorité de la communauté des Banyamulenge contre les troupes rwandaises et leurs collaborateurs du RCD. Aujourd’hui il se dit militaire loyaliste, commandant dans la 10ème région militaire des Fardc.

Rappelons qu'en 2002 Kagame avait envoyé le colonel Mutebusi pour aller “écraser” la résistance de ses propres frères à Minembwe. Il faut remarquer qu'il s'agit justement du même Mutebusi qui aujourd'hui est à la base de cette nouvelle guerre en disant qu'il voudrait seulement "protéger les Banyamulenge à Bukavu". Or ce même Mutebusi a tué en 2002 sur ordre de Kagame ses propres frères à Minembwe!

Mais c’est le colonel patriote Patrick Masunzu qui a chassé Mutebusi de la région à deux reprises. Alors Kagame a envoyé plus de 8000 soldats rwandais, seulement pour aller éteindre cette résistance des Banyamulenge à Minembwe contre l’occupation du Congo par les rwandais. Pour Kagame cette résistance des banyamulenge de Minembwe est un danger majeur : cette résistance démasque justement toute la démagogie avec laquelle Kagame est habitué de justifier sa guerre d’agression contre la Republique Démocratique du Congo. C’est à dire que les troupes rwandais seraient présent au Congo pour soi-disant "protéger les Banyamulenge contre un génocide".
Mais Kagame a été obligé de retirer ses 8000 soldats à cause des lourdes pertes de l’armée rwandaise (plus qu’un milliers d’hommes) leur infligées par les résistants sous la direction de Masunzu. Depuis cette période existe aussi un front entre les troupes de Masunzu et ceux des Mai Mai du colonel Dunia.

«L'argument de Laurent Nkunda est un prétexte pour justifier le retour de la guerre d'occupation rwandaise au Congo », a dit le Colonel Patrick Masunzu pendant son intervention à la radio.
Du haut des collines, le commandant Aaron, un autre officier qui dirige la résistance des Banyamulenge, a aperçu les colonnes des véhicules militaires pénétrant au Congo avec des militaires rwandais.
Le colonel Patrick Masunzu précise : « Je suis moi-même munyamulenge et je déments toutes les informations avancées par Laurent Nkunda. Il n'y a pas génocide encore moins l'existence d'une telle idée. il s'agit là d'un prétexte pour justifier une nouvelle guerre au Congo. J’appèles tous les militaires à s'unir pour défendre la patrie contre les ennemis de la paix. » La justesse de ces paroles vient d'être confirmé par Nkunda lui-même qui a avoué qu'il se serait "trompé".

Le colonel Masunzu a dénoncé aussi Ruberwa : «Pour L. Nkunda, Ruberwa est son frère. Il est à Kinshasa pour défendre leurs intérêts. Il est au courant de tout ce qu'il fait. Et pour cette situation de Bukavu, M. Azarias Ruberwa qui ne finit pas de démontrer aux yeux de tous, son appartenance au Rwanda. Il parle d'un incident négligeable qui ne peut pas alarmer les gens. Au clair, M. Ruberwa se moque de sang des Congolais qui sont morts, des femmes qui sont violées et des enfants devenus orphelins. »
«Toujours à Goma, le chef de la Monuc, a déclaré à Azarias Ruberwa qu'il est le seul qui peut arrêter cette insurrection. C'est ce qui fait qu'il soit resté sans être inquiété.
Paradoxe quand on sait que d'une part à ce moment la Monuc n'acceptait pas encore que Bukavu est tombé et d'autre part, demandait à Ruberwa d'arrêter l'insurrection.
Dans cette situation, il est étonnant de voir le gouvernement jouer le jeu du Rcd pendant qu'il est conscient du double jeu de ce dernier.»
Pour conclure, le colonel Masunzu a déclaré : «L'instabilité au Congo est une ³oeuvre des faux Banyamulenge qui sont au Rcd pour la recherche de la défense de l'hégémonie rwandaise. »