Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Kagame ne désarme pas, seulement l’unité des congolais pourra sauver la paix

Benjamin Munanira, 10 juin 2004

Des informations nous reviennent que Mutebusi se trouverait à 50 km de Uvira dans la localité de Luvunge. Uvira est une grande ville ou vivent 350.000 personnes. L’enjeu est donc important. On ne sait pas si Mutebusi a eu des renforts des rwandais. Il y a des rumeurs dans ce sens et beaucoup de banyamulenge de Uvira, aussi bien ceux qui sont de la famille des combattants de Mutebusi, que ceux qui sont plutôt du côté du commandant patriote Masunzu, s’enfuient de Uvira. Ils ont peur que la guerre reprend et leur tombe sur la tête.

La grande majorité des Banyamulenge ne se fait aucune illusion dans la nature du régime de Kagame et sa volonté de ne jamais accepter un République Démocratique du Congo en paix, fort et uni. La grande majorité de Banyamulenge se rend compte que la RCD n’est qu’une organisation bidon mis sur pied par les services de Kagame pour mieux pouvoir réaliser ses plans de balkanisation du Congo.

Tous les banyamulenge sont conscient que la grande majorité des troupes dont se servent les Nkunda et Mutebusi ne sont pas des banyamulenge mais bien des troupes déguisées rwandaises.
Tous les banyamulenge savent que les quelques banyamulenge qui veulent vendre leur pays à Kagame, n’ont pas le droit de mettre même un pied dans leur village natal car les résistants du commandant Masunzu le leur interdit. Comme le colonel Anson Ntwari a dit un jour: “même la femme de Ruberwa n’aime pas le RCD”.
Et ce n’est qu’une très petite minorité de banyamulenge qui, par opportunisme ou aveuglé par la propagande ethniciste rwandais, choissit le camp de Kagame.

Le danger est toujours là

Aussi Nkunda est resté sur le territoire congolais. J’entends qu’il aurait donné à la RTBF un interview dans lequel il annonce son intention de retourner à Bukavu pour “protéger” les Banyamulenge. Or il n’est pas clair q’il a donné cet interview avant ou après qu’il a découvert qu’il "s’était trompé".
En tout cas nous ne pouvons qu’espérer que l’armée congolaise réussira de mettre ses deux bandits là où ils ont leur place: en prison et ensuite devant la cour martiale.

Le danger reste pourtant entier: il se trouve à Kigali et il s’appele Kagame. Il est clair que Kagame fera tout pour provoquer une ou autre forme d’action contre des Banyamulenge et de créer ainsi le prétexte dont il a besoin pour relancer la guerre.

Non aux mobutistes menteurs professionels!

Nous faisons aussi un appel à nos compatriotes de ne pas suivre la propagande criminel des mobutistes et autres “opposants” qui, assis dans leur villas à Bruxelles et ailleurs, critiquent le Président Joseph Kabila. Selon eux la défaite que Kagame a connu à Bukavu, n’est qu’un hasard car le général Mbuze Mabe n’aurait "jamais eu les moyens dont il aurait eu besoin". Ils disent que la victoire de Bukavu ne serait que le résultat de la pression que la Monuc et Louis Michel auraient mis sur Kagame et Nkunda. Et ils dénoncent "la récupération de cette victoire par l'entourage de Joseph Kabila". Ainsi ces gens déforment la réalité pour justifier leur vision partisane et anti-patriotique.

Mais surtout ils n’attendent que le moment que la guerre éclate à nouveau pour lancer leur attaques, pas contre l’ennemi et l’agresseur, mais bien contre le Président congolais qui défend la souverainité et l’intégrité territoriale de notre pays.

Nous les connaissons bien ces ennemis jurés du peuple congolais, comme l'ancien baron mobutiste Anzuluni Bembe qui "dénoncait" encore il y a quelque semaines que Masunzu devrait être "désarmée" car il recevrait des renforts de personnes "originaires de la Corne d'Afrique". Vraiment pour ce type d'anciens politiciens zairois, chaque mensonge est bon pourvu que cela sert leurs intérêts égoïstes.

Tous les congolais doivent savoir que la division, qu’il soit ethnique ou politique ne sert que l’intérêt de l’agresseur Kagame. Pour gagner cette guerre définitivement il faudra serrer les coudes, s’unir et combattre ces mauvaises langues qui ne voient que leur intérêt à court terme et qui racontent n’importe quoi pour se positionner pour qu'ils puissent obtenir tôt ou tard “un poste” et pour qu'ils puissent à nouveau bouffer. Car c'est tout ce qu'ils ont appris de Mobutu. Or Mobutu et Kagame c'est le même type de "politicien" africain: ceux qui sont les bourreaux des peuples africains. A nous congolais pour montrer que ces gens ont fini et de s'unir autour du Président Joseph Kabila.