Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

La loi sur la nationalité étant imminente au niveau de l’Assemblée Nationale, esperons que le problème des «Banyamulenge» sera une fois pour toute résolu

Par A.R. Lokongo, 10.06. 2004

Bientôt, l’Assemblée Nationale de transition va se prononcer sur la question de nationalité. Mais avant cela quelques réflexions sur ce problème épineux, «prétendument» à la source de tous les troubles au Congo, s’avèrent nécessaires.

En effet, les massacres des Tutsi Congolais d’origine Rwandaise ont toujours été brandis par le Rwanda comme un prétexte fallacieux pour envahir, piller et tuer au Congo avec la complicité de certains Banyamulenge et natif Congolais acquis à la cause de Kigali et des intérêts étrangers.

Soulignons une fois pour toute que la nationalité Congolaise ne s’acquiert pas par la force des armes. Chaque personne qui est née au Congo est Congolais ou Congolaise. Il y a également des procedures légales pour s’adherer à la nationalité Congolaise ou l’acquerir, surtout pour les étrangers qui choisissent de vivre chez nous et travailler pour l’intérêt de notre pays sans d’autres agendas cachés. C’est pour cette raison qu’il faut écarter l’option «double nationalité». L’experience au Zaïre de Mobutu et au Zimbabwe actuellement en dit volume.

Quant aux Banyamulenge, en d’autres termes, les Tutsi Congolais d’origine rwandaise, étant nés au Congo, ils ont droit à la nationalité Congolaise. Mais partant des actes de certains Banyamulenge, nous pouvons conclure que certains Banyamulenge veulent garder uniquement des terres au Congo, mais à vrai dire leur coeur se trouve au Rwanda. Ce sont ces Banyamulenge là, auteurs de tous les crimes qui viennent de mettre en jeu, d’hypotèquer «la Congolité» de tous les autres Banyamulenge. Ils ne meritent pas la nationalité Congolaise parcequ’on ne peut pas considérer un pays comme sa patrie et l’agresser, détruire les maisons, tuer les intellectuels, piller ses richesses, violer ses filles. C’est justement ce que font certains Banyamulenge à l’Est de notre pays dépuis 1998.

Pendant les élections de l’année dernière, il y a des Banyamulenge qui ont franchi la frontière pour aller voter Kagame et par après son revenus au Congo. Ça c’est de la duplicité et nous la condamnons vivement. Nous condamnons aussi certaines tendances fédéralistes au sein de la communauté Banyamulenge. Ni Lumumba, ni Mulele, ni Kabila n’ont prôné le fédéralisme.

C’est suite à cette duplicité qu’une fois remarquée, Mobutu, maître en calcul politicièn, s’est rendu compte tard et est revenu sur sa décision d’avoir accordé en 1976, une nationalité de couverture à tous les Banyamulenge sous l’impulsion de Bisengimana, alors son directeur de cabinet et lui même un Munyamulenge. Il leur a rétiré la nationalité et quand les Banyamulenge se sont soulévés, il les a mâtés en lancant «l’Opération Mbata» contre eux.

Le problème de nationalité ne peut jamais se resoudre par des accords abracadabrants. Mobutu a donc été rattrapé par l’histoire. Qu’on le veule ou pas, l’histoire temoigne qu’avant la conférence de Berlin, le sultanat du Rwanda est l’habitat des Tutsi, des Hutu et des Twa (pygmées), tandisque le Kivu est l’habitat des Bahololo, des Bahavu, des Babembe, des Bashi, etc. L’ancien président Hutu Rwandais, Pasteur Bizimumngu qui vient d’echopper 15 ans en prison au Rwanda a desinformé l’opinion internationale en brandissant une vieuille carte qui montrait que les deux Kivu étaient jadis partie du Royaume du Rwanda. C’est faux et archifaux. Bizimumngu a été utilisé par Paul Kagame pour la sale besogne. Et maintenant, c’est le même Paul Kagame qui l’a fait écroué pour avoir osé former un autre parti politique autre que le FPR des Tutsi. Manger avec Kagame c’est manger avec le diable!

Le problème des Tutsi Congolais d’origine Rwandaise est une conséquence de la colonisation. Mais nous les acceptons comme citoyens Congolais à part entière, la communauté Banyamulenge comme l’une des 300 tribus qui fondent la nation Congolaise malgré le fait que sa constitution est une rétombée de la colonisation belge et de la dictature de Mobutu. Nous demandons seulement à nos compatriotes Banyamulenge de se comporter comme tels, et non de jouer toujours au «Cheval de Troie» du Rwanda, un Rwanda avec des velléités hégémoniques. Après la récuperation de Bukavu, cette stratégie ne va plus mordre. Vive la vigilence Congolaise!