Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Qui sont les 40,000 hommes dont se vante encore le RCD?

A.R. Lokongo, 22.06.2004

Dans une dépêche datant le 20.06.2004, la BBC qui sert toujours de caisse de raisonnance aux agresseurs du Grand Congo Democratique a qualifié la situation à l’est de notre pays «d’explosive». Cela fait suite au déployement libre et légitime par le gouvernement de Kinshasa, souverain dans son territoire national, de 10,000 hommes à l’est de notre pays, plus précisement à Beni, Kindu et Kalemie, «tout près de la frontière avec le Rwanda», estime la BBC.
«La situation à l’est du Congo est explosive,» a déclaré, Martin Plaut, un «analyste régional» de la BBC.
Les réactions du Rwanda et de son RCD ne se furent pas attendre. Charles Muligande, le ministre Rwandais des affaires étrangères a immédiatement accusé Kinshasa de «vouloir préparer une attaque militaire contre le Rwanda».
Et pourtant ce deployement n’a rien à faire avec le Rwanda et ce dernier ne doit pays se mêler aux affaires intérieures du Congo, sauf si le Rwanda veut nous dire qu’il a un droit de régard sur le Congo. Mais qui l’ a octroyé ce droit?
La BBC évoque également une mise en garde sévère contre le gouvernement de Kinshasa par le RCD-Goma, qu’il qualifie «d’un groupe rebel basé à l’est du Congo».
«Un tel déployement va provoquer l’escalade du conflit. «Ils» ne doivent pas oublier que nous avons 40,000 sur le terrain,» a déclaré le RCD-Goma, cité par la BBC.
La question que l’on se pose est celle de savoir de quel RCD s’agit-il? S’agit-il du même RCD qui siège au gouvernement et au parlement à Kinshasa? Et les 40,000 hommes dont se vante ce RCD, qui sont-ils, d’où viennent-ils d’autant plus qu’au Congo, on a déjà procédé à la l’unification de l’armée?
Cette déclaration béliqueuse est-elle liée à la visite éclaire à Kigali de Condolezza Rice, la conseillère du Président Américain George W. Bush en matière de sécurité où elle a eu un tête-à-tête de cinq heures avec les Tutsi Banyamulenge du «Mouvement Révolutionaire pour la Libération du Congo» (MRLC) - Munyamahoro Zébédée, Laurent Nkundabatware, Xavier Chiribanya, Patient Mwendanga Rundenge, Guilain Birato, Hodari Nsinga, Mungambage Franck, nommément - ainsi qu’une poignée des Tsisekedistes?
C’est à ce RCD là de nous le dire. Mais de toutes les façons les masques tombent le jour au jour car il n’y a pas deux RCD, que nous le sachions. Les 40,000 hommes dont se vante ce RCD là sont des Rwandais qui nous ont infiltrés il y a belle lurette.
Les faits sont là et ils parlent par eux-mêmes: souvenons-nous de la requête des ressortissants des provinces Orientale, du Nord Kivu, du Sud Kivu, su Maniema et du distric de Tanganyika au Katanga addressée le 2.05.2004 au Président de la République et ses quatre vice-presidents, aux présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat respectivement, au Répresentant Spécial du Sécrétaire Général de l’ONU et aux membres du CIAT, faisant état de l’infiltration des troupes rwandaises, voire même des peuples pasteurs Camerounais, Tchadiens et Soudanais dans leurs provinces d’origine. Les Rwandais ont été aussi les infiltrés parmis les Congolais expulsés d’Angola. Ils sont à Kinshasa et à Kikwit et personne ne l’ignore, une infiltration leur facilitée par les casiques du RCD-Goma qui jouent toujours au «Cheval de Troie» à Kinshasa pour freiner, etouffer, si pas suicider le dévelopement du Congo.
Nous ne cessions de le dire. Mais qui prend en compte de ce que nous disons? Les vrais nationalistes Congolais voulant rélever la situation ont ont toujours été gardés dans l’ombre et leurs efforts, leurs contributions pour le salut de la nation ont été souvent usurpés. Les vrais Maï-Maï en ont eu l’expérience. Mais quand les choses tournent au mal, c’est toujours eux qui se sacrifient encore davantage pour sauver l’essentiel. Mais les derniers soulevements populaires (c’est vrai que les Rwandais ne vont pas nous écraser, absolument pas), après la chute de Bukavu doivent rappeler les usurpateurs que l’illusion ne dure pas et le mensonge n’assure pas! A bon attendeur, salut! Cessons de toujours subir les évenements. Anticipons les choses.
Ils veulent toujours être au gouvernement. Ils veulent tous diriger. Nous leur disons: «Maintenant que vous assumez une portion du pouvoir, alors construisez des usines, des routes, des écoles, des universités, des hopitaux, des ports et des aéroports, alimentez l’ensemble du territoire en électricité, assurez le transport fluvial, fabriquez des automobiles et des armes au Congo. A quoi donc sert donc le pouvoir si ce n’est pas de construire un état moderne au lieu de toujours enrichir les autres pendant que nous mêmes Congolais broyons le noir?
IN MEMORIAM MZEE LAURENT DESIRE KABILA.
Tout récemment, pour les Américains, il a suffit de convoquer une conférence des 15 états de l’Afrique de l’Ouest, la financer et donner de la bouffe aux Africains pour leur convaincre en une seule journée d’adopter les cultures génétiquement modifiés avec des conséquences néfastes pour l’avenir de l’Afrique! Donc l’Africain, on peut le corrompre avec un seul répas. C’est dommage! C’est ce qu’on peut décéler à l’issue de cette conférence.
Et pourtant les Africains peuvent se suffire en produits alimentaires s’ils étaient bien organisés. Il y a même des Congolais à Londres qui n’ont pas la honte de dire que la guerre doit continuer au Congo pour qu’on ne les refoule pas d’ici! Ce n’est pas de l’ignorance. C’est criminelle!