Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Débat Masunzu versus Nkunda sur la BBC

Léonard Kasimba, 29 août 2004


Samedi le 21 août 2004, (la BBC émissions en Kirundi) le journaliste Ndayihurume a confrontés les opinions de Nkunda, Masunzu, Ruberwa, Muller Ruhimibika et Enoch Ruberangabo.
Demain Le Congo a écrit 2 jours plus tard que « tous les banyamulenge » s’étaient réunis à Goma et étaient sur le point de soit « déclarer la guerre », soit d’annoncer « la création de la République banyamulenge autonome ». Dans le meme article le journal avait annoncé: « le commandant Patrick Masunzu, Munyamulenge dont la milice est supposée être alliée à l’armée régulière de la RDC, vient brusquement d’abandonner la ville pour se réfugier dans les collines environnantes. Mettant d’office en très mauvaise posture les troupes congolaises. Ce mouvement survient juste au moment où des signes d’une agression imminente sont signales du côté du Burundi. »
Or nous avons fait traduire l’enregistrement de cette émission, et nous vous invitons d’apprendre avec nous quelle est la réelle position de Masunzu, qui, d’ailleurs le même samedi 21 août, a été nomme général de brigade dans l’armée congolaise par un décret signé par Président Kabila.

Traduction de l'intervention du Pacifique Masunzu pendant l'emission en Kirundi "Imvonimvano", à la BBC du samedi 21 août.

Masunzu. C’est depuis deux ans que je suis membre de l’armée congolaise sous la direction de Kinshasa. Ce que Nkunda dit, je ne suis pas d’accord. Si réellement les problèmes au Congo seront résolus un jour, ce ne sera pas grâce à Nkunda, ni grâce au RCD de Ruberwa. Le RCD collabore toujours avec les Rwandais. Je me suis opposé au RCD et j’ai combattu les militaires de l’armée rwandaise comme un congolais et je demeure toujours un congolais, j’obéit le gouvernement congolais et je lutte pour le peuple congolais. Nkunda s’oppose au gouvernement parce que derrière lui il y a le Rwanda et il travaille pour le Rwanda.
Il combat le gouvernement, mais ni le gouvernement et ni les congolais savent pourquoi. Mais il doit savoir que le gouvernement congolais a beaucoup de militaires, celui qui osera encore combattre le Congo, il va être confronté avec le Congo qui se défendra politiquement et militairement. Et il doit savoir que par mis les militaires congolais il y a des militaires qui proviennent de l’ethnie Banyamulenge et tous ces soldats vont combattre celui qui osera encore venir attaquer le Congo.
Nous sommes aujourd’hui à Minembwe, sur le sol congolais, ensemble avec la population congolaise. Nous luttons pour cette population pour que cette population ne soit pas attaqué.
Et le gouvernement Congolais est d’accord avec notre présence à Minembwe. C’est le gouvernement à Kinshasa qui nous dirige et la population congolaise qui se trouve sur le haut plateau, ils sont content de nous voir là sur place. Et quand le gouvernement trouve qu’il est nécessaire de nous transférer dans une autre province, ont pourra aller sans problème dans n’importe quel province.
Mais Nkunda se trouve à Goma et déclare qu’il ne travaille pas pour le Congo, qu’il ne suit pas les ordres de ses chefs hierarchique. Mutebusi il est au Rwanda pour le moment. Il est aller là-bas de propre volonté, comment on pourrait considérer ces gens comme des militaires congolais qui voudraient défendre le peuple congolais ?

Ndayihurume. D’après ce que nous entendons de la part de Nkunda et le RCD, c’est le gouvernement congolais qui est responsable pour le massacre de Gatumba. Est-ce que tui savais cela et pourquoi tu n’as rien fait ?
Masunzu. Le massacre de Gatumba est arrivé sur le sol burundais, pas sur le sol congolais. Si c’était sur le sol congolais, là vous pourriez me poser cette question pourquoi je n’ai pas stoppé ce massacre. Nous vraiment on regrette que des congolais ont été tués d’une telle manière sur le sol burundais. Et vous pouvez demander le RCD et le gouvernement burundais pourquoi ils n’ont pas pu stoppé le massacre des réfugiés qui se trouvaient sur le sol burundais, un pays qui a des militaires et un gouvernement ?
Si cela serait arrivé au Congo, on aurait pu stopper cela, parceque nous sommes içi pour protéger la population congolaise. Personne ne pourrait faire cela dans l’entité que nous dirigeons. Nous sommes les militaires congolais qui doivent protéger toutes les ethnies congolaises. Je peux vous donner la preuve: vous voyez dès que les rwandais sont entrés au Rwanda, vous n’avez plus entendu parler de massacre dans un village congolais. Et nous avons pu peu de problèmes pour arrêter le massacre de Bibokoboko que le RCD était en train de commettre.
Moi je me trouves loin de l’endroit où le massacre a eu lieu. Ceux qui disent que les gens qui ont fait ce massacre sont venu du Congo devraient comme nous attendre les enquêtes. Moi je ne peux pas confirmer que ces gens seraient venu du Congo, parce que je suis loin et je ne sais pas.

Ndayihurume. Nous entendons souvent dire que vous travaillez avec les interahamwe et le FNL. Le FNL vient de déclarer que ce sont eux qui ont fait cela. Comme vous travaillez ensemble avec eux, qu’est-ce que vous en dites ?
Masunzu. C’est regrettable que des gens continuent à dire ceci. Je n’ai jamais travaillé aucun jour ni avec les interahamwes ni avec le FNL. Vous pouvez demander à mes accusateurs : comment Masunzu peut travailler avec le FNL et en même temps condamner le massacre ? Je ne travaillerais jamais avec les interahamwes. Vous pouvez demander à la population du haut plateau, s’ils ont déjà vu quelqu’un des interahamwes ou du FNL. En plus, je ne me trouve pas dans la brousse, je suis toujours dans les villages. Il y a des gens qui me visitent. Il y a les autorités civiles qui n’ont jamais rencontré des interahamwes ou des FNL. Ceux qui m’ont visités et les autres qui me visiteront dans le futur ne rencontrerons jamais qulqu’un des interahamwes ou des FNL.
Celui qui parle ainsi, c’est celui qui veulent provoquer encore une guerre au Congo et qui n’est pas content de ce que les congolais sont en train de faire. Et je n’ai pas de honte du tour pour travailler avec le gouvernement congolais parce que je suis congolais. Je suis congolais, je travaille pour les congolais et je vais mourir comme un congolais. Ceux qui rancontent cela ils ont leur intérêt pour dire que je travaille avec les interahamwes et le FNL. Je vous le dis, c’est faux archi-faux.
Nkunda dit qu’il va faire la guerre contre le gouvernement congolais parce qu’il y a eu des banyamulenge qui sont peut-être tués à Bukavu. Mais c’est lui-même, Nkunda ensemble avec Mutebusi, ce sont eux qui ont amenée la guerre à Bukavu et ce sont eux qui ont tués la population à Bukavu. Nous regrettons d’entendre que Nkunda dit cela. Alors qu’il oublie de dire que c’est bien lui qui a tué beaucoup de Congolais à Bukavu.

Ndayihurume Est-ce que le colonel Masunzu, si la guerre vient encore du côté de Mutebusi, tu es capable de le combattre.
Masunzu. Nous sommes de militaires congolais, celui qui osera d’attaquer le Congo, nous sommes prêt de le combattre jusqu’au bout.

Pour la traduction complète de l'émission cliquer içi.