Analyses et commentaires
Nouveau :
Briefing Actualité
Communiqués
Qui sommes-nous?
Page Lumumba
Page Mulele
Page Kabila
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site
Archive des réactions de 2003-2004
Contact
Liens

Archives


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Bukavu dans la rue pour la défense de la transition

Héritiers de la Justice et le Potentiel du 30 août


Ville morte à Goma dans le Nord-Kivu samedi le 28/08/2004 dernier, lundi 30/08/2004 la ville de Bukavu a organisé sa marche pacifique pour soutenir la transition en Rdc.

Les manifestants se sont lancées sur l’artère principale de la ville pour manifester leur soutien total aux Institutions de la Transition et à la 10ème région militaire ainsi qu’au commandant Félix Mbuza Mabe. Composés majoritairement des femmes, et escortés par deux longues colonnes des policiers, les manifestants sont partis de la Place de l’Indépendance, passant par celle de Nyawera pour terminer la procession devant le gouvernorat de la province du Sud-Kivu.

Ils criaient «lukuta munene Ruberwa harisema transition hita kufa waya».
Traduisez : Ruberwa pense que la transition va s’arrêter, il se trompe ». Sur la voie, des marcheurs pacifiques extasiés par la volonté de traduire à la face du monde que le processus se poursuivra ont dit non à la guerre et oui à la paix.
On pouvait lire: sur les calicots:
« 1+4 est fini la transition se pousuit dans le schéma 1+3, Azarias fatigué...» « Non à l’impunité, Oui au respect de la loi »
« 4.000.000 de morts en République Démocratique du Congo c’est trop »
« Non à la guerre, Place à la paix, à l’honneur, à la tolérance, à l’amitié et à la fraternité»
« Le Sud-Kivu soutien totalement la 10ème région militaire et son commandant Félix Mbuza. »

En plus, ils dénonçaient non seulement l’impopulaire décision du Vice-président Azarias Ruberwa Manwa de retirer la participation du RCD aux institutions de la Transition, mais aussi le viol dont les femmes et filles ont été victimes lors des attaques des insurgés Mutebutsi et Nkunda contre la 10ème région militaire. Les manifestants demandaient, enfin, la libération des populations de Goma supposées prises en otage par Nkunda et ses hommes avec la complicité du commandant de la 8ème région militaire.

Même si le tronçon du bureau de la 10ème région militaire n’était pas indiqué sur l’itinéraire officiel. Le cortège s’y est engagé.

Quand il est arrivé en face du bureau au rythme des chants de soutien et d’encouragement à Mbuza Mabe, le soldat du peuple et le sauveur, il a fallu plus de 30 minutes de concertation avec le commandement avant que le général sorte du bureau pour saluer la population qui ne voulait pas partir sans voir ce combattant téméraire qui a bouté Mutebusi au-delà des frontières»

Sources: Photos: Héritiers de la Justice
( heritiersdelajustice@yahoo.co.uk )
Texte: Héritiers de la justice et BEYA NGINDU dans Le Potentiel du 30 août.