Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Troupes Rwandaises et RCD-Goma imposent l'esclavage et travaux forcés dans les mines de cassiterite de Walikale

Par A.R. Lokongo, 22.09.2004

D’après le quotidien britanique «The Independent» dans son édition du 21.09.2004, les troupes Rwandaises et celles du RCD-Goma viennent de chasser les populations de leurs villages, les contraignant de chercher réfuge dans les forêts et soumettant les plus jeunes aux travaux forcés dans les mines de cassiterites, riche en étain à partir duquel les boîtes de conserve sont fabriquées en Occident.
Quinze à vingt avions bourrés d’armes et de troupes atterrissent chaque jour dans la piste de Walikale pour transporter les sacs de cassiterite pesant 50 kg chacun vers le Rwanda voisin après le nettoyage à Goma. Il est estimé que deux tonnes de cassiterite sont chargés dans chaque avion, soit une valeur de $50,000. La démande de la cassiterite est en hausse dans le marché mondial où la cassiterite est vendu à $6,500 le tonne.
La présence militaire rwandaise aux environs des mines a découragé toutes actions humanitaires, distribution de nourriture ou de medicaments au profit des populations sinistrées et ravagées par la cholera, Seule l’organisation Médécins Sans Frontières entreprend des missions improvisées et à court-terme pour venir en aide à une population abandonnée à elle-même.
Walikale a été recapturée par les troupes Rwandaises et celles du RCD-Goma le 4 juin 2004 à la suite des combats intensifs les opposant aux combattants Mai-Mai. Tous les observateurs de l’ONU et toutes les agences humanitaires étaient forcés de quitter la région aussi vaste que le Rwanda. Il n’y a donc pas d’illuison. Ce sont les troupes Rwandaises et celles du RCD-Goma qui font la loi à Walikale et qui y contrôlent l’exploitation de la cassiterite.
Selon un rapport de l’organisation Global Witness rendu publique au mois de juillet dernier, la cassiterite pillée au Congo est exportée vers la Belgique, l’Allemagne, la Malaisie, le Canada, les Pays-Bas et la Russie.