Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Kagame veut la mise sous tutelle de la province de Kivu

Leonard Kasimba, 3 novembre 2004 22h

Sur le site de propagande de Kagame « l’agence de nouvelles rwandaise » accuse l’armée congolaise de s’avoir retiré de trois localités du territoire de Walungu (Nindja, Luhwindja, Burhinyi ) en faveur des forces du FDLR (forces de libération rwandaises). Le FDLR est l’organisation des restants d’anciens interahamwes et membres des forces armées rwandaises, qui avaient commis le génocide en 1994 au Rwanda.
Sur le même site dans un autre article, Kagame lui-même accuse ces FDLR, qui après 10 ans ne peuvent plus avoir beaucoup de génocidaires vivants et qui sont surtout composés de bandes de jeunes réfugiés rwandais survivants, d’être « armés jusqu’aux dents » et d’avoir « comme but principal d’attaquer le Rwanda et exécuter leur plan de génocide ».
Ainsi Kagame menace et il annonce que l’augmentation des forces de la Monuc ne suffira pas pour gagner la stabilité au Kivu. Ce qu’il faut selon Kagame, c’est « un changement du mandat et de la mission de la Monuc ».
Il est clair que Kagame fera tout pour garder l’instabilité au Kivu tant qu’il n’as pas obtenu une mise sous tutelle en règle de cette région par une force internationale qui accepte sa présence sur le terrain. Une telle mise sous tutelle serait le premier pas de la balkanisation du Congo dont rève le militariste à Kigali.

Combats provoqués par des soldats pro-rwandais autour de Minova
Entretemps radio Okapi annonce des affrontements entre une brigade de l’ancien RCD (la 11°)et une brigade des Mai Mai (la 4°). Les deux brigades tombent sous l’autorité du commandant de la 10° région. Selon radio Okapi c’est la 11° brigade qui a attaqué les Mai Mai du 4° brigade. Les affrontements ont eu lieu sur la frontière entre le nord et le sud-Kivu dans la région de Minova. Les combats ont causé quelques milliers de réfugiés vers Minova. Le journal L’Avenir parle d’un affrontement entre des troupes de Nkunda et des mai mai. L’Avenir écrit : « Les combats auraient eu lieu de 9 hures à 15. Les éléments Maï-Maï qui résistaient à l’agression, se sont retrouvés à bout de munitions. Ils ont donc dû demander du renfort à la dixième région militaire basée à Bukavu. Avant que le renfort n’arrive, rapportent nos sources, les hommes de ont eu à larguer sur les populations de cette localité, trois bombes. Quand est arrivé le renfort demandé, les éléments de l’armée congolaise ont largué à leur tour six bombes pour neutraliser les insurgés de Nkundabatware. »
Radio Okapi annonce que les commandants des deux brigades qui se sont affrontés sont appelés à Goma pour instruction.