Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Guerre d'agression ou déclaration de sécession au Nord-Kivu

Par Marcellin MUSEMAKWELI, le 6 décembre 2004

Au moment ou ailleurs comme a la MONUC-Goma on qualifie d'allégations la présence confirmée des militaires rwandais en RDC;

Au moment où le sénat congolais s'etait reuni le vendredi et a sorti une déclaration comdamnant la enième agression rwandaise et où il avait été exigé la publication de cette déclaration qui curieusement n'est apparue dans aucun media (presse écrite et parlée) de la capitale;

Le moment où la guerre fait rage a Walikale, Masisi, Rutshuru et les observateurs relevent l'indécision du Conseil de sécurité alors que le Ciat a déjà parlé d'une « agression extérieure » contre la Rdc;

Le temps où l'UA a appelé vendredi le Rwanda et la République Démocratique du Congo « à la retenue » et à « résoudre pacifiquement leurs différends »;

Une reunion vient d'être tenue aujourd'hui 06.12.04 dans la matineé a Goma (Chef-lieu du Nord-Kivu) a l'Hotel IHUSI (domaine appartenant a un sujet rwandais et qui a toujours servi de cadre pour des réunions déstabilisatrices de la RDC, (ex :La réunion tenue par les rwandophones le 16.juin 2004 pour lancer la chasse aux ressortissants du Sud-Kivu).

Les decisions prises pendant la réunion nous laisse comprendre une déclaration de la sécession du Nord-Kivu.

Les participants ont déclaré ne plus dépendre de Kinshasa et ont demande à Kinshasa de ne pas oser déployer les militaires au Nord-kivu pour toute intervention, dans le cas contraire, tout militaire qui viendrait de kinshasa sera considere comme "interahamwe" et par consequent ennemi des elements militaires presents au Nord-kivu.

On se rappelera que c'est la même procédure qu'avait suivi le RCD le 02. Août 1998 lorsque le Rwanda avait commencé sa guerre contre la RDC par le pont des traitres congolais qui avaient transforme plus tard leur mouvement d'agression en rebellion bidon. On n'oublie pas qu'un certain ILUNGA avait declare a cette époque aux radio locales que les garnison de Goma et Bukavu ne dépendaient plus de Kinshasa. Et apres ça , la suite a été vécue et connue de tous jusque maintenant.

Cette déclaration vient de concrétiser ou rendre réëlle la enième guerre menée par le Rwanda contre la RDC et qualifiée de "Operation RECTIFICATION" pour l'annexion de la partie Est de la RDC.

Etaient présents a la réunion:

  1. General BORA : militaire condamne par coutimance dans l'affaire Assassinat du President Mzee Laurent KABILA et qui bénéfice de la converture de son mouvement (RCD-Goma).
  2. Mr SERUFULI Eugene : gouverneur du Nord-kivu et a qui appartient la milice sur-armée du Nord-Kivu dite local defense.
  3. Mr Xavier CIRIMANYA : Ex-gouverneur du Sud-kivu et condamné par contumace aussi dans le dossier assassinat de Mzee Laurent Kabila. Sa présence dans cette reunione suprendra personne car il a toujours été du côté de NKUNDA et il ya quelques jours où il venait de lancer un message avec comme sujet : "Une reflexion sur une nouvelle alternative en RD-Congo après un constat d'échec de la Transition".
    C'est a son domicile aussi qu'avait ete decouvert des munitions a Bukavu.Histoire qui avait risque gros au brave general NABIOLWA a l'epoque commandant de la 10 ème region militaire.
  4. Cdt CLAUDE : sujet rwandais qui a dirigé la réunion et commandant du groupe AGIT: Anti-Genocid Team.

NB : Il est a signaler que toutes ces personnalités sont membres influents du RCD-Goma (mouvement politico-militaire present dans les institutions de la Transition de la RDCongo).

Ces personnes forment le tenor du goupe terroriste qui vient de naître dans la région des grands lacs sous la bénédiction de Kagame.

Tout en condamnant la présidence du senat de n'avoir pas publié la déclaration faite en Assemblée générale pour des rasions qui sont siennes,

Tout en comprenant que le terrain est miné a tout le niveau pour la déstabilisation et la partition de la RDC, il est a reconnaitre qu'il existe des congolais animés de l'esprit patriotique. Au courant de la même journée d'aujourd'hui, les militaires de ce groupe des terroristes ont tenté de desarmer les militaires du General MUFU (Cdt-adjoint de la 8 ème région militaire du Nord-Kivu et issu de la composante Ex-gouvernement). Heureusement que ces patriotes ont resisté et soumis les ennemis a l'échec.

De part l'evolution de la situation sur terrain a l'Est de la RDC, qu'on le veule ou pas, tout le monde doit comprendre que l'état est très grave car la population congolaise dit en avoir assez avec l'orgeuil de Kagame (marche des femmes a Bukavu, manifestation des etudiants a Kisangani, celle de la population au Rond Point carrefour a Kadutu-Bukavu,...), certes que les consequences de cette attaque tolérée par la communaute internationale va coute que coute embraser toute la region.

Face a cet état des choses, nous recommandons:

1.Au gouvernement congolais :

  • d'etre uni qu'à jamais et envoyé plus des militaires que possible àl'Est pour faire face a cette guerre qui n'a autre objectif que le massacre de la population, le pillage et l'annexion de la partie Est.
  • de motiver les militaires et mettre a leur disposition tout ce qu'il faut pouvant leur permettre de faire face a ces assassins terroristes.
  • d'agir le plus tôt que possible et ne pas attendre ni la permission des Nations Unies ni de l'UA car chaque pays a le droit le plus légitime de se défendre quand il est menacé ou attaqué. Ce qui est le cas aujourd'hui.
  • de faire une bonne sélection entre le bon et mauvais grain (eviter une confiance aveugle aux ressortissants du RCD-Goma).
  • de décreter un Etat d'urgence en exigeant au RCd-Goma plus de clarté face a cette situation.

2. A la population congolaise

  • de tenir bon malgré tout et collaborer avec les militaires congolais pour dénoncer tout ennemi ou tout collaborateur de l'ennemi.
  • de résister jusqu'à sa dernière energie jusqu'à la défaite de l'ennemi.

3.Aux militaires congolais

  • de faire montre de plus d'engagement et de patriotisme
  • de servir efficacement sous le drapeau en ramenant la guerre de là ou elle est venue. Cela dissuadera le rwandais qu'il n'est pas invincible et prouvera à Kagame qu'il n'a pas l'armée la plus forte de l'Afrique.

4. A la communaute internationale et bailleurs de fonds du Rwanda:

  • de tenir compte des recomandations de Human Rights Watch, du Reseau Europeen pour l'Aide a l'Afrique Centrale qui disent non a la 3 ème guerre et qui exigent la suspension de toute aide au Rwanda et lui imposer d'autres sanctions contraignantes.
  • d'exiger hinc et nunc au Rwanda de retirer ses militaires de la RDC.
  • d'accélerer tout mécanisme devant mettre fin àce terrorisme nuisible au monde entier.
  • de faciliter la création du tribunal international sur la Rdc capable de juger tous ces criminels congolais et étrangers.
  • d'imposer un embargo des armes contre le Rwanda et tous les mouvements rebelles affilies.
  • donner àla MONUC un mandat plus clair et éfficace devant aider le gouvernement congolais a protéger son territoire et sa population contre toute attaque et violation.

Contrairement a ça, cette communauté sera tenue responsable de toute dégéneration de la situation car une fois passe, deux fois lasse et trois fois casse.

Que vive le peuple congolais,
Que vive la RDC dans toute son intégralité.


Marcellin MUSEMAKWELI.