Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Déclaration du caucaus des femmes à l'occasion de la marche de soutien au processus de paix en cours en RDC

Bukavu, le 6 décembre 2004

NOUS femmes de la province du Sud Kivu réunies en CAUCUS ;

- CONSIDERANT la énième expédition guerrière contre notre pays par la République rwandaise en l’espace de huit années ;
- CONSIDERANT que l’attaque telle que planifiée par les autorités rwandaises, n’a pas d’autre objectif que l’agression et l’occupation de notre pays, les violations massives de droits humains et du droit international, le pillage des ressources naturelles et, la concrétisation de leurs ambitions expansionnistes ;
- CONSIDERANT que les motifs sécuritaires avancés par les autorités rwandaises n’est qu’un prétexte fallacieux pour réaliser les objectifs ci hauts cités, étant donné que leurs forces armées déployées dans tout l’Est de la RDC pendant plus de huit ans n’ont pas pu y arriver ;
- CONSIDERANT même que ce qui restait des réfugiés rwandais en RDC et des ex-Far, après leur terrible massacre à TingiTingi se gonflait depuis 1998 et chaque année des milliers de faux rebelles Hutu rwandais équipés et commandés par le Rwanda pour pérenniser le mythe de l’insécurité du Rwanda et justifier la présence de ses hommes dans cette partie de notre pays ;
- CONSIDERANT que notre cher pays et son peuple ont aussi droit à la sécurité ;
- CONSIDERANT que les congolais ne sont en aucun cas responsables du génocide de triste mémoire des frères ennemis rwandais, et ne devraient donc pas payer à la place des responsables ;
- CONSIDERANT qu’à ce jour, les chiffres des victimes du génocide rwandais resteront toujours inférieurs à nos 4 millions des victimes congolaises sans la moindre valeur marchande aux yeux de la communauté internationale ;
- CONSIDERANT que le processus de paix et de démocratisation en cours dans notre pays ne saurait être suspendu ;

PROCLAMONS par conséquent notre soutien total aux institutions nationales de la Transition ;
SOUTENONS les efforts de paix et de défense de l’intégrité du territoire national que ne cesse de fournir le gouvernement de la Transition ;
DEMANDONS à toute la population congolaise de rester vigilante face à cette tentative de déstabilisation des institutions de la Transition ;
DEMANDONS au Gouvernement de la Transition à disponibiliser tous les moyens nécessaires pour bouter dehors l’ennemi du peuple congolais ;
DEMANDONS à nos forces armées , de défendre le drapeau national ;
RECOMMANDONS à la communauté internationale de soutenir le gouvernement de la Transition dans ses efforts de paix et de la démocratisation de la vie nationale ;de tirer les leçons de l’incapacité du Rwanda à respecter ses engagements et à vivre en paix avec ses voisins et de lui couper toute aide internationale .

Ainsi fait à Bukavu le 6 décembre 2004

Le CAUCUS des Femmes de la Province du Sud-Kivu.