Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Joseph est bien le fils de Laurent-Désiré

Eric Kennes, spécialiste du Congo et chercheur à l'Institut africain de Tervueren, est l'auteur de plusieurs essays biographiques sur Laurent-Désiré Kabila.

Interview publié dans Le Soir du 18 fevrier 2005

Que valent les informations remises par les Affaires étrangères aux journalistes accompagnant le ministre de Gucht, et mettant en doute l'origine congolaise de Joseph Kabila ?
Pas grand-chose. Ce type d'information a surgi juste après la mort de Laurent-Désiré Kabila, quand Joseph lui a succédé. L'UDPS notamment a tiré la sonnette d'alarme, prétendant que Joseph n'était pas congolais. Honoré Ngbamda, ancien conseiller à la sécurité de Mobutu, a, lui aussi, répandu alors des informations selon lesquelles Joseph était le fils d'un officier rwandais, ou que sa mère était une femme tutsie. L'enjeu est évidemment politique. Selon la Constitution congolaise, un président doit être de père et de mère congolais.
Contester la filiation de Joseph, c'est contester sa légitimité. Or ces informations ont refait surface, sans doute pour l'affaiblir avant les élections, et alors que certains lui reprochent de ne pas assez maîtriser la situation.

Y a-t-il certains éléments qui pourraient susciter le doute ?
Certes, Laurent-Désiré Kabila a eu une vie privée compliquée, avec trois femmes officielles, et de très nombreux enfants. De plus, l'absence d'état civil lorsqu'il vivait dans le maquis complique encore la donne. J'ai longuement enquêté avec mon collègue congolais Munkana sur la vie de Laurent-Désiré Kabila. Nous avons interrogé nombre de ses anciens compagnons du maquis. Certains sont aujourd'hui en disgrâce et auraient des raisons d'en vouloir à Joseph, mais aucun n'a donné d'indications permettant de mettre en doute la filiation de Joseph. Il est bien le fils de Laurent-Désiré et de sa première épouse, Sifa Maanya, originaire du Maniema. Il est né dans le maquis le 4 juin 1971 et a une soeur jumelle, Jenny. Fin 1977-début 1978, la famille Kabila s'installe à Dar-es-Salaam en Tanzanie .Pour des raisons de sécurité, Joseph prend alors le nom de Hyppolite Kabange Mtwale. Après avoir fini ses études et fait son service militaire en Tanzanie, il devient le bras droit de son père dans ses activités commerciales et peut-être politiques. Père et fils étaient très proches, et Joseph était vraiment son fils préféré. Difficile d'imaginer une relation aussi étroite si Joseph avait été adopté.

Quelle est alors l'origine de ces rumeurs ?
La troisième épouse de Laurent-Désiré, Vumilia, était auparavant mariée à Adrien Kanambe, originaire du Nord-Kivu mais d'origine rwandaise. Il avait eu d'un autre lit un fils, Selemani, qui, enfant, jouait souvent avec Joseph. Et c'est une tante de Selemani, Honorine Mbeya, qui les gardait. A la mort des parents de cet enfant, Laurent-Désiré le prendra en charge. Tout cela a nourri une certaine confusion.