Accueil
Page P.E. Lumumba
Page P. Mulele
Page L.D. Kabila
Discours de J. Kabila
Crimes du Mobutisme
Briefing Actualité
Synthèse de la semaine
Liens
Communiqués
Qui sommes-nous?
Contact
Actualites internationales
Votre réaction sur ce site

Archive d'articles
Archive des réactions de 2003-2004


Commémoration du 35ème anniversaire de la mort de Pierre Mulele

 

 

 

 

 

 

Joseph Kabila à De Gucht.
« Nos relations doivent être basées sur le respect mutuel »

Voici les premières minutes, glaciales, de l'entretien, jeudi soir, entre le le Président Joseph Kabila et le Ministre des Affaires Belge Karel De Gucht, tel qu'il a été rapporté par l'entourage du président congolais au correspondant du journal Le Soir.
Le ministre est reçu dans la présidence privée du chef de l'Etat après une longue attente.

MAB De Gucht : « Monsieur le Président, les journalistes ne sont pas contents car ils n'ont pas été admis.»

Président Kabila : « Ceci est une résidence privée.»

MAB De Gucht : « Vous m'avez fait attendre pendant huit heures. La prochaine fois, je ne viendrai plus.»

Président Kabila : « Alors vous resterez en Belgique.»

MAB De Gucht : « Et vous vous resterez au Congo.»

Président Kabila : « Je veux vous dire que le Congo est un pays indépendant et souverain, que nos relations doivent être basées sur le respect mutuel. »

MAB De Gucht : « La Belgique aussi est un pays souverain, et nous vous donnons beaucoup d'argent.»

Exclamation d'un proche du président : « Nous préférerions nous en passer, nous aussi nous avons notre dignité. »

Fin de la passe d'armes. L 'entretien porte ensuite sur les élections et des points de convergence apparaissent. Après une heure d'entretien, le courant passe entre les deux hommes. Ils décident alors de tourner la page. Plus tard dans la soirée, lors d'une conférence de presse, De Gucht dira qu'il est plus optimiste que la première fois, qu'il a trouvé les Congolais vraiment motivés...

Colette.Braeckman dans Le Soir du 19 février