Est-ce que l’Alliance Ngbanda – Mpuila va--elle s’effondre ?

Leonard Kasimba, 15 août 2005

Nous venons de recevoir plusieurs messages qui indiquent que Mpuila, représentant de l’UDPS de Tshisekedi et de Mubake, est en train de se rendre de moins en moins crédible et que l’orientation même donnée par la direction de l’UDPS est mise en question à l’intérieur même de ce parti par ses propres militants.
Nous vous invitons de lire à ce sujet le message envoyé par un de nos lecteurs sur notre forum :
Vous pouvez le consulter en cliquant içi

Ensuite nous recevons encore deux emails : l’un envoyé par Mpuila et un autre envoyé par un autre adepte de Ngbanda, un ancien kabiliste, Mr. Bafwa. Nous les reproduisons intégralement en bas de ce message.

L e 1° mail date de 9 août et est un mail confidentiel, que Mpuila a envoyé à une série de personnes. Ce mail contient sa vraie pensée sur les incidents et la violence du 22 juillet.
Malheureusement pour Mpuila, un des destinataire était tellement indigné par ce langage d’abruti, qu’il a envoyé ce mail dans d’autres mailgroupes.

Maintenant nous comprenons comment le mail sur la tentative de Kamerhe de faire assassiner Mpuila, que nous avons signalé dans l’article précédent du 12 août est une réaction maladroite au fait que ce mail confidentiel de Mpuila a été rendu public.

Un correspondent donne le commentaire suivant que nous ne pouvons qu'approuver : Le texte de Mr le Parlementaire de la Transition abonné aux absents (Mpuila) presente en soi un argument massue contre ses propres contradictions. Par example: Il declare au grand jour "Je regrette que Vital Kamerhe soit sorti vivant de la Salle de la Conférence"; et la minute suivante il partage son souhait de " transformer le Congo-jungle en un Etat de droit démocratique." Le rapport contradictoire entre sa personne morale qui meprise la vie de Kamerhe et ses lecons civiques qui valorisent le droit n' echappe a personne. On n' a pas besoin de reagir: avec un peu de patience,  il se trouvera lui-meme une grosse corde intellectuelle pour se suicider.

Nous publions içi les deux mails en question:

1° email :
----- Original Message -----
From: tshipamba mpuila
Sent: Tuesday, August 09, 2005 1:18 PM
Subject: Ma réaction à la mésaventure vécue par Vital Kamerhe à Paris le 22 Juillet 2005.docMa réaction à la mésaventure de Vital Kamerhe à Paris le 22 Juillet 2005:

Le pouvoir illégal, illégitime et prédateur de la formule 1+4=0 a publié, à Kinshasa, un article partisan sur la mésaventure vécue par Vital Kamerhe à Paris le 22 Juillet dernier. Dans ledit article, le pouvoir dictatorial de Kinshasa compte m'intiminder dans mon combat pour l'avènement d'un Etat de droit démocratique au Congo.

Ma réaction, face à cet article, est sans équivoque: Les assassins de notre Peuple n'ont pas plus de droit à la paix, au bonheur, à la liberté d'expression et à la vie que leurs victimes. Je regrette que Vital Kamerhe soit sorti vivant de la Salle de la Conférence.

J'exhorte toutes les Forces Congolaises du Progrès vivant au Pays et à l'Etranger à cesser de pleurnicher et à mendier l'amour de ces vipères ou à attendre que la solution à notre drame sorte, sans nous, de la cuisse de Jupiter ou nous tombe d'un buisson ardent.

Soyons conscients du fait que nos bourreaux sont sans coeur ni foi ni morale. Ils n'ont aucune pitié ni remords. Ils tiennent à nous maintenir dans l'esclavage, la souffrance et la misère et ont programmé notre génocide et sont prêts à aller jusqu'au bout.
Nous sommes dans le cas de légitime défense, et nous devons utiliser le maximum de moyens à notre disposition pour nous défendre si nous voulons survivre, transformer le Congo-jungle en un Etat de droit démocratique et faire de notre notre Peuple-esclave un Peuple souverain et libre. .

L'article 37 de la Constitution de la Transition nous octroie le devoir et le droit sacrés de nous opposer à tout exercice illégal et illégitime de pouvoir politique au Congo. Cet article ne nous détermine pas les moyens et ne nous impose aucune stratégie à employer. Il fait appel à notre capacité d'imagination et de créativité.

Nous devons traquer les fossoyeurs de notre Patrie et les assassins de notre Peuple partout où nous les rencontrons et les mettre hors d'état de nuire, par tous les moyens. Il n'y a que par nous que la peur, la désolation et le deuil quitteront notre camp et s'installeront dans le camps des fossoyeurs de notre Patrie et des bourreaux de notre Peuple.

Dr François Tshipamba Mpuila

2° email :
Mubengay BAFWA
<bafwa@f-ce.com> à Congo

10 août (il y a 5 jours)

L'identite nationale de Kamerhe a ete remise en question par plusieurs sources. Par les temps qui courent, le sujet ne peut etre que tres preoccupant. Parallelement, ce ne sont que ces individus a identite douteuse qui occupent le haut du pave de la scene politique congolaise en ce moment ; pourquoi cette dichotomie ?

Pourtant, de Kisase Ngandu a Esperance Kabila, en passant par le frere de cette derniere et quelques 5 millions d'autres authentiques patriotes comme Mgr Kataliko, ce ne sont toujours que des pur-sang congolais qui disparaissent dans des conditions rocambolesques ; pendant que la mauvaise herbe pousse a flot. Kamerhe faisant partie de cette mauvaise herbe et un grand perturbateur de la conscience patriotique congolaise, je partage pleinement l'etat d'esprit de ceux qui "regrettent que Vital Kamerhe soit sorti vivant de la salle de la conference" de Paris le 22 juillet dernier. N'en deplaise aux griots-flatteurs du regime d'occupation !

Du reste, instruite par les experiences decevantes du passe et interpelle par l'humiliation dont souffrent le peuple rwandais et burundais, la resistance congolaise se met en place et vise l'efficacite en changeant des methodes ; l'elimination physique des occupants imperialistes, de leurs accolytes et traitres de la patrie, ainsi que celle des thuriferaires et griots-flatteurs de tout bord doit faire partie integrante de cette nouvelle strategie de resistance nationale patriotique ; a cote du rassemblement le plus large possible de tous ceux qui ont encore la lucidite et le courage de s'opposer a ce regime d'occupation. Balbitiements incoherents des opportunistes griots-flatteurs ne sont la que pour amplifier cet elan.

Il est plus que temps que le Congolais se preoccupe de se faire respecter sur les terres de ses ancetres en s'inspirant de methodes efficaces de ceux qui l'ont reduit a l'esclavage !

Sentiments patriotiques
Lwakale Mubengay BAFWA