Qui est Honoré Ngbanda ? (2)

Réaction du 16 août, 2005

Nous venons de recevoir la témoignage suivante :

Au niveau du troisoème point de l'article "Qui est Honoré Ngbanda" Gervais Tshimankinda dit : "En 1972, Ngbanda est en dernière année de licence à la faculté de philosophie de l’université Lovanium de Kinshasa. Il se fait du souci pour son avenir professionnel. C’est alors qu’il rencontre l’étudiant Nzapa, cousin de l’épouse du général et tortionnaire Baramoto, elle même cousine de Marie-Antoinette Mobutu, la première dame du pays. L’opération de charme est lancée et Ngbanda sera parachuté dans les services de renseignement.".

En effet, Ngbanda entre à l'Université de Lovanium en 1968, la grande année où il y a doublement d'étudiants puisqu'ils passent de 1500 à 3000 avec l'ouverture du Home 30 qui n'est pas encore fini. Nganda habite la troisième aile de ce home. Il vient en effet du séminaire pré-cité et y rencontre d'autres amis à lui qui étaient déjà à Kinshasa à la suite des rébellions. Il est inscrit en Philo et lettres. C'est quelqu'un que je rencontre de temps en temps, souvent même quand je vais voir des amis qui sont des amis à lui. Il faut savoir que l'Université de Lovanium n'existe plus à partir d'août 1971. A la suite de la marche que nous avons faite le 4 juin 1971 (avec notamment comme meneurs 5 étudiants de médecine dont mon ami Sondji JB et aussi Kabuya Célestin entre autres, des étudiants en droit dont le feu Me Kinkela), nous sommes tous enrôlés dans l'armée le 7 juin et l'université est fermée et en août, Mobutu convoque un congrès des professeurs qui créent l'Université Nationale du Zaïre (UNZA) avec trois campus qui regroupent certaines facultés déterminées. Ngbanda sera envoyé à Lubumbashi où a été déplacée la faculté de philologie et de philosophie. Il terminera ses études donc en 1972. Il a donc été milicien, au camps Tshatshi au 3è bataillon, je connais même sa companie.

Honoré Ngbanda est une personne qui se caractérise par le fait qu'il dit ceci toujours :"Mungala azali mobali. Mobali abukaka lokuta" ('Le mungala est un vrai homme. Et un vrai homme c'est celui qui ment).Qui conaît Ngbanda, c'est une personne qui tire un plaisir, une force à mentir. Mentir pour lui est une vertu. Et il se félicite quand son mensonge a réussi. C'est lui qui dira la première fois : Joseph Kabila n'est pas le fils de JD Kabila. Pour lui-même, c'est un mensonge, et il est content que ce mensonge dure. A mon avis, c'est de là et du succès de son premier livre (les Congolais sont frainds des histoires et des rumeures) que part véritablement sa conviction de penser qu'il a un rôle à jouer. Il a menti et s'est rendu compte que tout le monde est tombé dans le panneau. Depuis, il pense qu'il peut faire n'importe quoi, dire n'importe quoi. C'est vrai : même certains ministres belges le croient.