Actualités

 


Qui sommes-
nous?

 

Page Lumumba

 

L'ambassade de la RD-Congo à Londres mise en vente

Par L. Buadi, L'Avenir du 02.08.2001

Kinshasa, 02.08.2001 - De suite d'une information nous parvenue par courrier électronique, l'ambassade de la Rd-Congo à Londres aurait été vendue. A en croire notre source, tout est partie d'une rencontre entre le Foreign Office et M. Henri N'swana qui a en charge la gestion de la mission diplomatique de la Rd-Congo basée à Chesham Place en plein coeur de Londres en 1998. Des conclusions de cette rencontre, il s'est révélé que la valeur estimée de ce patrimoine qui abritait les services de l'ambassade de la Rd-Congo à Londres était de 3 millions de £ (Livre sterling) mais vu le manque de moyens financiers pour son maintien et son entretien, il était plus que nécessaire de le mettre en vente.

Le produit de cette vente devait servir en partie à l'acquisition d'un autre bâtiment, modeste soit-il, tandis qu'une autre partie allait servir au paiement des arriérés des diplomates en poste à Londres ainsi qu'à leur rapatriement au pays. A cet effet, il nous revient que ceux-ci ont vu leur mandat prendre fin tel que le prévoit les normes diplomatiques mais que curieusement, ils sont restés en poste. Par ailleurs, ces compatriotes ont eu le malheur, en dehors de ne pas avoir de pécule, de s'être montrés incapables à d'honorer au même titre que l'ambassade, les factures d'eau, de téléphone et d'électricité sans compter le logement. Le résultat de cette incapacité notoire a été qu'ils se sont retrouvés dans la rue et contraints de trouver refuge auprès des amis et autres membres de familles.

Tenant à aller jusqu'au bout de ses engagements, le Foreign Office, selon notre source, qui tenait au dénouement heureux du problème avait mis tout en marche pour que la partie congolaise se dote d'un bâtiment plus ou moins acceptable pour abriter en dehors de la chancellerie, les bureaux et des appartements pour les diplomates et autres agents de l'ambassade. Ledit bâtiment a été trouvé à Victoria, juste au centre-ville de Londres. Cette opération, point n'est besoin d'être souligné, s'est déroulée au moment où M. N'swana se trouvait à Kinshasa pour prendre part aux travaux de la Consultation nationale.

L'on a jamais su pourquoi ce dernier n'avait pas regagné Londres à temps opportun. Mais toujours est-il que son absence prolongé de Londres, malgré les efforts fournis pour le mettre au courant de la situation de l'acquisition du nouveau bâtiment, avait fini par décourager le vendeur qui s'était vu contraint de revendre son bien à un autre acheteur.

Adieu veaux et vaches. C'était ainsi fini pour ce bâtiment qui devait aider l'ambassade congolaise à relever la tête. Dès cet instant, les gens se sont mis à jaser et se poser des questions. Pourquoi M. N'swana qui devait signer les documents d'achat du nouveau bâtiment et de transfert d'argent avait-il trouvé un plaisir à prendre tout son temps à Kinshasa ? Qu'est devenu l'argent qui devait servir à cet effet ? Mais le chargé d'affaires à surpris par l'acquisition des biens immobiliers personnels de valeur à cette période. Une inquiétude qui se justifierait dans la mesure où, apprenons-nous, en ce moment est une vielle résidence des ambassadeurs qui tient lieu d'ambassade dans une banlieue londonienne. En outre, c'est là que logerait M. Nyaro M'bwakiem, le secrétaire particulier du chargé d'Affaires de la Rd-Congo en Grande-Bretagne.

Le problème devient plus qu'inquiétant quand on sait que les mémos auraient été remis aux autorités de Kinshasa mais pourtant, la réaction tarde à venir. Dans l'entre-temps, notre source révèle que des délégations venues de Kinshasa se contentent d'être prises en charge par un nommé Franck Tsenda, un ami personnel du chargé d'Affaires qui s'occupe de les conduire à l'hôtel et leur offre des repas à sa résidence. Tout cela sent la magouille mais laisse les décideurs indifférents. Ce qui se passe à Londres, n'est qu'un échantillon de la situation quasi générale.

 

Incident regrettable : un garde de Ruberwa sème la panique avec son revolver chargé à l’entrée du premier conseil du gouvernement présidé vendredi par le Chef de l’Etat

Après une crise inutile, les ministres Rcd et Mlc prêtent serment ce Jeudi

Transition piégée: Bizima Karaha prend le pouvoir à Kinshasa entre le 25 juillet et le 15 août 2003

 

Présentation de neuf prisonniers rwandais capturés à l'Est de la RDC

Armée : la proposition du gouvernement met le Rcd-Goma K.O.

L'armée rwandaise a utilisé des hélicoptères lance-flammes dans la conquête de Kanyabayonga

La France prête à diriger une force à Bunia

Bunia: la Monuc dénonce les menaces de Thomas Lubanga contre les déplacés de guerre

Commission de suivi: les décisions prises ensemble sont d’application en attendant le retour du Rcd à Kinshasa

Commission de suivi : mise sur pied d’un nouveau calendrier : Arthur Z’Ahidi Ngoma confirmé Vice-Président de l’opposition

Le Général-Major Joseph Kabila a présidé ce samedi un grand défilé militaire à Kinshasa pour commémorer le 6ème anniversaire de la révolution du 17 mai

Un membre du Rcd-Goma forge l’alibi à Kinshasa

Massacres de l’Ituri : accords de cessez-le-feu à Dar-en-Salaam

La Monuc laisse Kagame et Museveni poursuivre la guerre en R.D.C. alors que Joseph Kabila a tout concédé

L’Upc ayant reconquis Bunia; probable retour des troupes ougandaises en République Démocratique du Congo

Une marche réclamant le retour de la paix en RDC organisée mercredi le 23 avril à Kinshasa par Werrason



Réportage avec photos sur digitalcongo.net


"Le Congo a un besoin crucial des nationalistes sérieux"

Dans un interview avec digitalcongo.net du 11 avril 2003, Ludo Martens fait le point de la situation politique au Congo