Actualités

 


Qui sommes-
nous?

 

Page Lumumba

 

Les Etats-Unis déclarés premier plus grand fournisseur d'armes dans le monde

Par A.R. Lokongo, 22 octobre

Il en va de la simple logique. C’est la vente effrénée d’armes qui fomente les guerres atroces à travers le monde.

L’Amérique est le principal marchand d’armes à travers le monde. Par conséquent, l’Amérique fomente les guerres atroces à travers le monde.
Cette vérité a été établie par l’Institut International d’Études Stratégiques (IIES) basé à Londres.

Dans son rapport annuel publié le 15 octobre 2003 et relayé par l’AFP, l’IIES estime que le pays de l’Oncle Sam demeure le premier plus grand marchand d’armes dans le monde sans concurrents et l’Arabie Saoudite demeure le premier plus grand acheteur d’armes américaines.

L’Amérique a contrôlé 40,3% du marché d’armes rien qu’en 2002, soit un revenu de 10,241 milliards US$ (8,8 milliards d’euro). L’Arabie Saoudite a dépensé 5,2 milliards US$ en 2002 pour l’achat d’armes fournies par l’Amérique, en dépit de la décision prise par le Royaume Saoudien de réduire ses dépenses d’achat d’armes durant la période allant de 1995 à 1998, selon le rapport.

La Grande Bretagne a occupé la deuxième place comme l’un des principaux fournisseurs d’armes à travers le monde. Rien qu’en 2002, elle a vendu une très grande quantité d’armes d’une valeur de 4,7 milliards US$ et a contrôlé 18,5% du marché d’armes. La Russie a occupé la troisième place (3,1milliards US$ soit 12, 2% du marché), suivie par la France (1 milliard US$ soit 7,1% du marché).

La Chine a occupé la cinquième place, ayant vendu une grande quantité d’armes d’une valeur de 800 millions US$ soit 3,1% du marché; suivie par l’Ukraine (600 millions US$, le pourcentage du marché n’a pas été établi); puis l’Allemagne (500 millions US$ soit 2% du marché); et l’Italie (400 millions US$, soit 1,6% du marché).

L’Etat d’Israël, le neuvième plus grand fournisseur d’armes à travers le monde, a vendu une très grande quantité d’armes d’une valeur de 300 millions US$ en 2002, suivi par le Brésil (300 millions US$.

L’Egypte a occupé la deuxième place comme le plus grand acheteur d’armes fournies par les États-Unis parmi les pays sous-développés (après l’Arabie Saoudite), ayant dépensé 2,1 milliards US$ en 2002; suivi par le Kuweit (1,3 milliards US$); puis la Chine (1,2 milliards US$); et le Taiwan (1,1 milliards US$).

Les Arabes Emirats et l’Inde ont dépensé 900 millions US$ respectivement. L’Etat d’Israël a dépensé 700 millions US$ en 2002 pour l’achat des armes fourni à partir de l’étranger; suivi par la Corée du Sud et le Pakistan qui ont dépensé 600 millions US$ respectivement. L’Arabie saoudite a réduit ses dépenses, n’achetant qu’une quantité d’armes d’une valeur de 26,6 milliards US$ de 1999-2002 par rapport à 38 milliards de 1995-1998. Mais l’État d’Israël a augmenté ses dépenses à 4,3 milliards de 1999-2002 par rapport à 2,9 milliards US$ de 1995-1998.

C’est dommage que le rapport de l’IIES n’a pas fait mention d’aucun acheteur Africain quelconque compte tenu de la prolifération des invasions et des «agressions armées» à travers le continent noir. La plus meurtrière étant celle que subit le Congo de Patrice Lumumba, de Pierre Mulele et de Laurent Désiré Kabila, dépuis le 2 août 1998 de la part de la coalition Rwando-ougando-burundaise soutenue par des superpuissances bien connues et avec la complicité de certains Congolais et Rwando-Congolais bien connus; ayant coûté la vie à plus de 5 millions de Conglais massacrés depuis lors; ainsi que le pillage systématique des richesses naturelles et minérales de la République Démocratique du Congo.

Ils doivent figurer par mis les acheteurs des armes leurs fournis par certains pays susmentionnés. Ce n’est plus un secret!

 


Veuillez cliquer sur le drapeau pour le texte de l'hymne nationale

Manifestation de sympathie pour le gouvernement du président Joseph Kabila à Goma et à Bukavu à l'occasion de la visite du ministre de l'information: photoreportage

Le Général major Padiri Bulenda
à Kinshasa: photoreportage
Updated le 20 septembre 2003

Dossier sur le sommet de l'Organisation Mondiale du commerce à Cancun

Müller Ruhimbika, un Banyamulenge: « 40% des officiers du Rcd-Goma sont Rwandais »

De violents combats menés au Sud-Kivu par des brigades “autonomes” du Rcd-Goma appuyés par des éléments de l’armée patriotique rwandaise

Alerte! La Rdc risque de basculer dans l’abîme avec les opérations «Tempête » et « Hirondelles » projetées par l’Armée patriotique rwandaise

Joseph Kabila a présidé vendredi le 25 juillet la première réunion du gouvernement de transition

Incident regrettable : un garde de Ruberwa sème la panique avec son revolver chargé à l’entrée du premier conseil du gouvernement présidé vendredi par le Chef de l’Etat

Après une crise inutile, les ministres Rcd et Mlc prêtent serment ce Jeudi

Transition piégée: Bizima Karaha prend le pouvoir à Kinshasa entre le 25 juillet et le 15 août 2003

 

Présentation de neuf prisonniers rwandais capturés à l'Est de la RDC

Armée : la proposition du gouvernement met le Rcd-Goma K.O.

L'armée rwandaise a utilisé des hélicoptères lance-flammes dans la conquête de Kanyabayonga

La France prête à diriger une force à Bunia

Bunia: la Monuc dénonce les menaces de Thomas Lubanga contre les déplacés de guerre

Commission de suivi: les décisions prises ensemble sont d’application en attendant le retour du Rcd à Kinshasa

Commission de suivi : mise sur pied d’un nouveau calendrier : Arthur Z’Ahidi Ngoma confirmé Vice-Président de l’opposition

Le Général-Major Joseph Kabila a présidé ce samedi un grand défilé militaire à Kinshasa pour commémorer le 6ème anniversaire de la révolution du 17 mai

Un membre du Rcd-Goma forge l’alibi à Kinshasa

Massacres de l’Ituri : accords de cessez-le-feu à Dar-en-Salaam

La Monuc laisse Kagame et Museveni poursuivre la guerre en R.D.C. alors que Joseph Kabila a tout concédé

L’Upc ayant reconquis Bunia; probable retour des troupes ougandaises en République Démocratique du Congo

Une marche réclamant le retour de la paix en RDC organisée mercredi le 23 avril à Kinshasa par Werrason



Réportage avec photos sur digitalcongo.net


"Le Congo a un besoin crucial des nationalistes sérieux"

Dans un interview avec digitalcongo.net du 11 avril 2003, Ludo Martens fait le point de la situation politique au Congo