Actualités

 


Qui sommes-
nous?

 

Page Lumumba

 

La visite d'état de Joseph Kabila aux Etats-Unis suscite la méfiance des Belges (*)

Dans la crainte de voir Kabila basculé du côté américain, Louis Michel aurait lancé à corps perdu le MR dans un partenariat avec le MLC de J.P Bemba.

Alves Georges , Bruxelles, 6 novembre 2003

Selon un responsable du MLC à Bruxelles, qui a requis l'anonymat, le parti de Jean-Pierre Bemba (Mouvement pour la libération du Congo) aurait conclu un accord de partenariat avec le MR (Mouvement Réformateur) du ministre belge des Affaires Etrangères belges, M. Louis Michel. Un choix qui, au vu des nombreux observateurs, dénoterait un climat de malaise au sein du parti du ministre Michel.
L'opinion se souvient que le chef de la diplomatie belge s'est souvent présenté en parrain de Joseph Kabila. Pareille prise de position de la part de son parti ne devrait donc pas se faire sans heurt.
Ce choix, du jour au lendemain, fait de Bemba - le criminel encore sous condamnation judiciaire du tribunal de Bruxelles - le principal allié en RDC du MR. Sa justification se trouverait, selon des sources bien informées, dans l'inquiétude croissante dans les milieux politiques et affairistes belges. Nombreux sont ceux qui, en effet, s'interrogent encore sur l'évolution politique du jeune Kabila. Ces milieux redoutent principalement que les Etats-Unis d'Amérique leurs raflent des parts du marché juteux au Congo.
La Belgique, convient-il de rappeler, veut obtenir outre les ressources naturelles et minières, le contrôle de l'armée et des services de sécurité du Congo. Elle voudrait également s'accaparer de l'appareil judiciaire et administrative de ce pays. Le 21 octobre dernier, François Xavier de Donnéa (député MR) qui s'adressait à Louis Michel à l'issue d'une séance de la Commission parlementaire des Relations Internationales, a déclaré : « Nous devons aider à remettre sur pied un appareil de sécurité digne de ce nom. Il ne s'agit pas uniquement d'une question de coopération militaire. » Souhait aussi tôt confirmé par Louis Michel qui a parlé de la « reconstruction de l'état de droit, de l'état social, et de l’administration congolaise. »
Mais la voracité de la petite Belgique bute à un grand obstacle: les Etats-Unis visent eux aussi à prendre en charge la reconstruction du Congo, à commencer par l'armée. L'ambassadeur Aubrey Hooks a laissé entendre au départ du Chef de l'Etat congolais pour les USA, au début de la semaine, que « le Président Joseph Kabila ne manquera pas de solliciter au Président Bush, l'assistance des Etats-Unis pour aider la transition, la restructuration de l'armée ainsi que l'organisation des élections ». Une façon fort diplomatique de faire dire au Chef de l'Etat congolais les points précis des discussions qu'entendait aborder George Bush junior lors de son entretien avec le numéro un congolais.
Louis Michel veut lancer un message fort à Joseph Kabila
C'est sans doute cette nouvelle stratégie américaine qui dérange côté belge. L'inquiétude dans le rang du Mouvement Réformateur belge se justifie d'autant plus qu'il faut remonter à 1986, c'est-à-dire à l'époque du dictateur Mobutu, pour voir un Chef de l'Etat congolais reçu en visite d'Etat par la Maison Blanche.
Par ailleurs, la France s'avère aussi être un concurrent de taille dans la course à la « reconstruction du Congo », même si sa présence au Congo inquiète moins les Belges. Selon un rapport de la CIA révélé par le journal kinois « Le Communicateur”, la semaine dernière, l'Amérique de Bush voit d'un mauvais oeil l'influence grandissante du cercle « franco européen » autour de Joseph Kabila.
En annonçant haut et fort les noms de Jean-Pierre Bemba, Olivier Kamitatu et … Ghonda - tous dirigeants du MLC - comme hommes politiques les plus promettant aux côtés de Joseph Kabila dans l'actuelle génération (lire interview du chef de la diplomatie belge dans Jeune Afrique l'Intelligent de la semaine dernière), Louis Michel a voulu lancer un message fort au Chef de l'Etat congolais au moment où celui-ci s'apprêtait à prendre l'envol pour Washington : « Attention Joseph », voulait-il dire « si tu préfères suivre Bush, alors ne sois pas étonné que nous ayons recours à Bemba, Kamitatu et Ghonda. D'ailleurs ceux-ci ne demandent pas mieux... »
Or La Rdc a connu les 5 dernières années 5 millions de morts ! Le temps que des jeux politiciens et irresponsables étaient conçus comme chose normale est définitivement fini. Le peuple congolais attend un sens de responsabilité de la part de n’importe qui qui a l’ambition de se mêler des affaires congolaises. Il est temps que les grands stratèges de la petite Belgique commencent à comprendre.

(*) Article paru dans le site de notre section belge www.deboutcongolais.be.tf

 


Veuillez cliquer sur le drapeau pour le texte de l'hymne nationale

Manifestation de sympathie pour le gouvernement du président Joseph Kabila à Goma et à Bukavu à l'occasion de la visite du ministre de l'information: photoreportage

Le Général major Padiri Bulenda
à Kinshasa: photoreportage
Updated le 20 septembre 2003

Dossier sur le sommet de l'Organisation Mondiale du commerce à Cancun

Müller Ruhimbika, un Banyamulenge: « 40% des officiers du Rcd-Goma sont Rwandais »

De violents combats menés au Sud-Kivu par des brigades “autonomes” du Rcd-Goma appuyés par des éléments de l’armée patriotique rwandaise

Alerte! La Rdc risque de basculer dans l’abîme avec les opérations «Tempête » et « Hirondelles » projetées par l’Armée patriotique rwandaise

Joseph Kabila a présidé vendredi le 25 juillet la première réunion du gouvernement de transition

Incident regrettable : un garde de Ruberwa sème la panique avec son revolver chargé à l’entrée du premier conseil du gouvernement présidé vendredi par le Chef de l’Etat

Après une crise inutile, les ministres Rcd et Mlc prêtent serment ce Jeudi

Transition piégée: Bizima Karaha prend le pouvoir à Kinshasa entre le 25 juillet et le 15 août 2003

 

Présentation de neuf prisonniers rwandais capturés à l'Est de la RDC

Armée : la proposition du gouvernement met le Rcd-Goma K.O.

L'armée rwandaise a utilisé des hélicoptères lance-flammes dans la conquête de Kanyabayonga

La France prête à diriger une force à Bunia

Bunia: la Monuc dénonce les menaces de Thomas Lubanga contre les déplacés de guerre

Commission de suivi: les décisions prises ensemble sont d’application en attendant le retour du Rcd à Kinshasa

Commission de suivi : mise sur pied d’un nouveau calendrier : Arthur Z’Ahidi Ngoma confirmé Vice-Président de l’opposition

Le Général-Major Joseph Kabila a présidé ce samedi un grand défilé militaire à Kinshasa pour commémorer le 6ème anniversaire de la révolution du 17 mai

Un membre du Rcd-Goma forge l’alibi à Kinshasa

Massacres de l’Ituri : accords de cessez-le-feu à Dar-en-Salaam

La Monuc laisse Kagame et Museveni poursuivre la guerre en R.D.C. alors que Joseph Kabila a tout concédé

L’Upc ayant reconquis Bunia; probable retour des troupes ougandaises en République Démocratique du Congo

Une marche réclamant le retour de la paix en RDC organisée mercredi le 23 avril à Kinshasa par Werrason



Réportage avec photos sur digitalcongo.net


"Le Congo a un besoin crucial des nationalistes sérieux"

Dans un interview avec digitalcongo.net du 11 avril 2003, Ludo Martens fait le point de la situation politique au Congo